Publié le 12 juin 2019 - Par le médiaClub

Retour sur le petit-déjeuner avec Anne Viau, le 29 mai dernier

To read this in English, please scroll down

Le mercredi 29 mai, le médiaClub’Elles a eu le plaisir de recevoir Anne Viau, Directrice artistique de la Fiction française de TF1. A l’occasion de ce petit-déjeuner, celle-ci est revenue sur son parcours et a évoqué, entre autres, la représentation des femmes dans l’audiovisuel et dans les fictions françaises de TF1.

Quand elle se remémore ses années à la Fémis, Anne Viau se souvient être déjà « boulimique de séries ». Ainsi, c’est presque naturellement qu’au terme de ses études, elle commence à écrire pour des séries comme Adresse inconnue (France 3) et Maison Close (Canal+). Mais voulant accompagner ses projets plus loin que la rédaction de leurs scénarios, elle postule chez TF1 en tant que conseillère artistique. « Et là je suis passée de ma petite chambre où j’écrivais, à un open space immense. Ce qui a fait ma force ça a été de savoir comment parler aux scénaristes ».

Elle gravit les échelons et côtoie alors des « femmes de pouvoir ». En échangeant avec elles, elle se rend compte que beaucoup n’ont pas complètement confiance en elles et ne se sentent parfois pas légitimes. Sentiment qu’elle confie avoir déjà partagé.
Pourtant, « les femmes ont plutôt la part belle chez TF1 » assure Anne Viau, qui souligne une solidarité entre celles-ci. Les héroïnes de fictions de la chaîne ne sont pas en reste. « Sam, Munch, Alice Nevers, Jacqueline Sauvage, bientôt Le Bazar de la charité, on raconte des destins de femmes, en faisant appel à l’émotion ».

Au-delà de la représentation des femmes dans ces fictions, une des volontés de TF1 est de parler au plus grand nombre et d’être le plus représentatif possible de la population. Anne Viau accompagne cette volonté en prônant la diversité sous toutes ses formes. Elle cite ainsi les fictions Louis(e), traitant de la transsexualité, Mention Particulière, du handicap, et Les Bracelets Rouges, de la maladie chez les enfants.
Par les sujets sensibles qu’elles traitent, c’est également l’audace de diffuser ces fictions en prime- time qui est soulignée. En effet, convaincue de l’intérêt de représenter la différence, Anne Viau assure « Chez TF1, nous cherchons l’audace, la création, la modernité. Je rêve par exemple d’une The affair à la française ».

Clémence Reumaux 

A ne pas manquer
17 octobre 2019 - Par le médiaClub

Petit-déjeuner de mentoring international au MIPCOM le 16...

Beau succès pour cette troisième édition du mentoring international des femmes de l’audiovisuel au MIP, organisé en partenariat avec le Reed MIDEM. Cet évènement est devenu une occasion incontournable de soutien entre femmes du monde entier grâce à une formule originale : à...

17 octobre 2019 - Par le médiaClub

Réseautage entre productrices françaises et canadiennes au...

Des rencontres de speed-dating pour favoriser les co-productions entre femmes françaises et canadiennes ! Une première édition fructueuse organisée par Téléfilm Canada et le médiaClub’Elles lors de ce dernier MIPCOM, avec le soutien de l’ambassade française au...