Publié le 11 avril 2009 - Par Frédéric Guégan

Interview de Marion Desquenne, gérante associée de 214 Production

Marion Desquenne annonce les premières productions de 214 Production, jeune société de production fondée avec Olivier Fauveaux. Elle évoque ses futurs projets et répond au quizz-minute de notre journaliste.

MediaClub : {Marion, certaines personnes vous connaissent en tant que Sales Agent pour Distraction Formats, d’autres dans le cadre de vos activités de production développement ? C’est quoi votre job au juste ?
}
Marion Desquenne : Mon job consiste à vendre des contenus audiovisuels. Que ces programmes soient conçus par mes soins (pour 214 Production, 2p2l , ou Téléparis et Thierry Ardisson à l’époque) ou alors inventés par d’autres dans le cadre de Distraction Formats. Dans les deux cas, il s’agit de convaincre les chaînes de m’acheter ces programmes .

Au passage, j’en profite pour annoncer que je viens d’arrêter la représentation pour la France du catalogue de formats de Distraction afin de me concentrer sur la création et la production de contenus originaux. Après quatre saisons à distribuer le catalogue de Distraction Formats pour la France, il est temps aujourd’hui de mettre à profit l’expérience que j’en ai retiré et de me recentrer sur mes activités de production, mon cœur de métier.

MC : Ok parlons production dans ce cas…
MD : Et bien je suis associée à mon ami et partenaire Olivier Fauveaux (producteur artistique des saisons 1,2 et 4) de Pékin Express pour M6. Nous avons le même goût pour une certaine forme de divertissement intelligent. Nous sommes actuellement en production de douze seconde parties de soirée pour M6 (en coproduction avec Studio 89) : il s’agit de « Pékin Express, l’aventure continue », un programme qui retracera l’aventure des quatre saisons de Pékin Express.

Nous sommes également en phase de développement de nombreux formats originaux. Nous avons l’impertinence de croire qu’il reste plein de programmes à inventer dans les années à venir.

MC : En quoi ta première expérience professionnelle auprès de Pascal Josèphe t’a été bénéfique ?
MD : J’ai grandi avec IMCA (www.imca.fr) car je suis entrée dans la société au moment où nous installions les premiers bureaux. Nous étions à l’époque, les seuls à proposer une activité de conseil aussi spécialisée.
J’ai appris avec le consulting la rigueur de l’écriture, la logique des diffuseurs, le travail d’analyse des audiences, etc. J’ai participé au lancement de nombreuses chaînes thématiques : Pink, Tahiti Nui Télévision, Clermont 1ère, NRJ 12, Match Tv. Nous avons travaillé pour tous les diffuseurs, TF1, Canal+, France Tv, 2M au Maroc et bien d’autres. Nous avons participé au lancement de Plus belle la vie. C’était passionnant et cela m’a permis au bout de huit années de savoir que je souhaitais choisir le côté artisanal de la production, la création, la fabrication plutôt que la diffusion. Je retiendrai de l’école Pascal Josèphe un grand respect pour les téléspectateurs qui regardent leur poste de télévision.

MC : Et Thierry Ardisson, un grand monsieur ?
MD : Oui un entrepreneur, un renifleur de l’air du temps, un créatif et un excellent vendeur. J’ai de très bons souvenirs de rendez-vous dans les chaînes avec Thierry, c’est un charmeur de serpents. Nous avons lancé Qu’est ce qui se passe quand ? sur France 2, Fête Foraine sur France 5, Tout le monde en parle au Canada, Concerts sauvages pour France 4 qui reste un très bon souvenir. Mais c’est un monsieur qu’il faut savoir quitter pour voler de ses propres ailes.

MC : Je comprends donc que tu l’as quitté ?
MD : Oui en 2004, pour aller rejoindre l’équipe de développement de Téléparis pendant deux saisons (nous avons lancé le Culture Club, La vie des animaux selon les hommes pour France 5, 93 Faubourg Saint Honoré au Canada) et ensuite 2P2L depuis deux saisons . J’ai écrit et je produis actuellement pour 2P2l Paris Berlin sur Arte et Le mix de mel sur France 2 (www.lemixdemel.com), un magazine musical pour KD2A.

C’est très enrichissant de passer d’une société de production à une autre. On doit s’adapter à des cultures de programme et des savoir-faire différents. Téléparis a la culture du talk show, du plateau, 2p2l vient du reportage.

MC : Ok passons à notre questionnaire maison
Chiffre préféré : le 3 parce que j’ai beaucoup de choses par trois, à commencer par mes enfants. C’est comme si j’avais peur de manquer. Trois c’est rassurant.

La chaîne du PAF du moment : Désolée, j’en ai deux. Eurosport, seule chaîne qui a compris le potentiel « divertissement » du sport et MTV pour la créativité des programmes que la chaîne lance.

Ton émission préférée du moment : J’en ai plusieurs. Je dirais la série Life sur TF1 que j’ai découvert récemment mais aussi Last man standing actuellement sur Planète ou encore En terre inconnue sur France 2.

Programme qui reste à inventer : une émission qui mettra en scène les anonymes qui leur donnera les moyens de créer le spectacle. Je voudrais que les prochaines années tv soient au service des anonymes. Nous ne sommes là que pour organiser les conditions de leurs prestations, ils se chargent du spectacle.

Modèles professionnels : Steve Jobs pour l’ensemble de son oeuvre et Ben Silverman, ancien boss de la société Reveille et actuel patron de NBC.

A ne pas manquer
14 juin 2022 - Par admin

Brigitte Sabban-Weyers rejoint France Culture en tant que...

Avec plus de 30 ans d'expérience dans le secteur de la production, Brigitte Sabban Weyers a récemment rejoint le département fiction de France Culture en tant que Responsable Adjointe en charge de la production. Titulaire d'une licence d'histoire à l'Université...

31 mai 2022 - Par admin

Géraldine Gendre rejoint Federation Entertainment en tant que...

Diplômée du Master D2A de l'Université Panthéon-Sorbonne (anciennement DESS droit et administration de la communication audiovisuelle), Géraldine Gendre débute sa carrière chez M6 Vidéo en 1995. Elle intègre en 1999 le groupe M6 comme conseillère artistique de M6 Films et sera promue...