Publié le 2 octobre 2014 - Par la rédaction

L’Institut Multi-Médias édite l’étude 2014 – 2015 sur les médias américains

La promotion 2015 de l’IMM se verra remettre un rapport sur les médias Made in USA, faite en collaboration avec les consultants d’EY et complétée par une analyse des tendances éditoriales et une « anatomie des séries US », réalisée par Frédérique Charbit, consultante chez DC Conseil, à la suite des derniers « LA Screenings ».

Créé en 1983, le Séminaire Multi-Médias constitue à la fois un carrefour privilégié des secteurs de la communication, de l’évolution des médias, et un gisement informationnel à forte valeur ajoutée au contact de réseaux professionnels de très haut niveau, aussi bien en France qu’aux Etats-Unis.

Dans le cadre de son programme de formation, l’Institut organise chaque année depuis sa création un voyage d’études pour décrypter les stratégies des entreprises américaines du secteur des médias et de la communication.

Cette mission d’une durée d’une semaine, fait étape à New York, San Francisco, la Silicon Valley et Los Angeles. Les différents thèmes sont abordés à travers une vingtaine de rendez-vous au siège des entreprises américaines les plus reconnues et les plus prometteuses du secteur.

Afin de préparer efficacement cette immersion culturelle, chaque participant se voit remettre une monographie de ces acteurs. Cette synthèse se fixe pour objet d’identifier la manière dont l’approche globale des marchés faite par ces entreprises structure le nouvel ordre mondial de la communication et assoit leur puissance économique.

C’est la deuxième fois, depuis le rachat par MediaSchool en mai 2013, que l’Institut Multi-Médias publie ce rapport sur les médias Made in USA, soulignant ainsi l’importance des Etats-Unis dans la production et la diffusion de contenu audiovisuel dans le monde. Ce rapport présente cette année une synthèse de l’activité et de l’historique des grands acteurs de la télévision, du cinméa, du e-commerce, des médias et de l’Internet en retraçant les événements clés de l’année.

La première partie a été faite en collaboration avec les consultants du Département Stratégie – Marketing – Innovation d’EY. Et cette année, ce document est complété par une analyse des tendances éditoriales et des séries US dévoilées aux derniers « LA Screenings », rédigée par Frédérique Charbit, consultante chez DC Conseil.

Extraits choisis :

« Concernant le mode de consommation des foyers américains, un nouveau seuil a été atteint. En 2013, les Américains ont passé pour la première fois plus de temps sur internet que devant la télévision. Une étude réalisée par eMarketer montre que les appareils numériques connectés sont désormais les premiers écrans utilisés. Selon cette même étude, le temps passé sur internet va encore augmenter pour représenter, en 2014, 47,1% du temps consacré aux médias (télévision, internet, radio et presse écrite).

Au cours des L.A. Screenings 2014, 132 nouvelles séries ont été présentées (contre 82 la saison précédente):

  • 51 seront diffusées sur un des 5 Networks (ABC, CBS, FOX, NBC et CW) (55 la saison précédente)
  • 73 seront diffusées sur le basic cable (23 la saison précédente)
  • 8 sur une plateforme de streaming (Amazon, Crackle, Hulu, Netflix, AOL On) (4 la saison précédente).

Ce qui est à mettre en avant cette année, ce ne sont pas tant les nouvelles tendances artistiques que les stratégies de programmation en particulier des Networks qui doivent faire avec l’omniprésence de leurs concurrents.

Plus que jamais le contenu est roi et peu importe le support sur lequel il est disponible et visionné. C’est ce que pense Kevin Spacey, la star de la série de Netflix, « House of Cards ». Pour l’acteur, les enfants ne font plus la différence entre regarder une série sur un ordinateur (ou un Ipad) ou bien YouTube sur un téléviseur connecté et ce phénomène devrait se généraliser selon lui, d’ici 10 ans.

A l’heure où les acteurs de l’industrie audiovisuelle se déchirent pour augmenter leur part du marché, Neil Hunt, Chief Product Officer chez Netflix, a une idée très précise de ce que pourrait être le paysage audiovisuel dans dix ans. Il estime que la télévision connectée va tout changer. D’après lui, Netflix cherche à améliorer sa technologie de personnalisation pour que, à terme, l’utilisateur n’ait même plus besoin de choisir un programme.

Aujourd’hui le temps qui était passé devant la télévision est également utilisé pour faire des rencontres, des recherches et être interactif. Et les contenus vidéo sont maintenant regardés sur tous supports et consommés à tout moment. C’est dans ce contexte qu’on été créés les Digital NewFronts à New York, avec comme objectif de prouver aux investisseurs de publicités télévisuelles que le digital est un bon investissement : pour 2014, le chiffre d’affaires publicitaire des vidéos en ligne devrait se situer autour de 6 milliards de dollars, soit une augmentation de plus de 40% en un an. Pour 2015 on parle de 7,77 milliards. »

Ce document de référence constitue un outil de connaissance incomparable des grandes composantes multi-médias aux Etats-Unis : les médias (télévision et cinéma), les télécommunications et Internet. A cela s’ajoutent des ouvertures ponctuelles sur des médias et des secteurs connexes : la presse, l’édition, les jeux vidéo, la publicité.

C’est un support de travail qui accompagnera utilement la vingt-neuvième mission d’études du Séminaire Multi-Médias, organisée du 15 au 22 mars 2015.

LA PROCHAINE RENTREE DE L’IMM EST PREVUE LE 21 NOVEMBRE PROCHAIN. Les inscriptions pour l’année 2014-2015 sont ouvertes jusqu’au 14 novembre 2014.

A propos de MediaSchool group : MediaSchool est un groupe d’enseignement supérieur privé présent à Paris, Marseille, Toulouse, Strasbourg, Bruxelles, Londres et Barcelone proposant des formations initiales jusqu’au niveau Bac+5 en communication à l’ECS, en journalisme à l’IEJ, et préparant aux métiers du digital à SupdeWeb.

Depuis la création de sa première école en 1981, le groupe bénéficie d’une solide expérience et d’une réputation qui lui permet de faire appel à des professeurs, parrains et intervenants prestigieux dans l’univers de la communication et des médias. Les enseignements sont en permanence adaptés aux besoins du marché pour permettre aux étudiants d’intégrer, rapidement et avec facilité, le monde du travail.

Depuis la rentrée 2013, MediaSchool propose également de la formation continue à travers l’IMM (une formation de très haut niveau à l’attention des cadres dirigeants des médias et de la communication) et MediaSchool Executive Education (des formations sur-mesure, des séminaires inter-entreprises et des cycles et cursus diplômants). http://www.mediaschool.eu/

Contact :

E-mail : infos@institutmultimedias.com – Site Web : institutmultimedias.com

Rosa Luna-Palma – Directrice Générale

Tel : 01 55 74 30 94

E-mail : rosa.luna-palma@institutmultimedias.com

Isabelle Cousin – Assistante de formation

Tel : 01 55 74 30 97

E-mail : isabelle.cousin@institutmultimedias.com

A ne pas manquer
3 décembre 2021 - Par la rédaction

Articule sort son deuxième épisode sur Youtube

https://youtu.be/il7lpd9RkVI Huit nouvelles minutes pour suivre les aventures d'Elfriede, Nassrou, Sana, Quentin et Simone, et de leur atelier théâtre du LABEC. La mini-série ARTICULE, produite par Jean-Baptiste Dusseaux, vous fera découvrir ce que Broadway, Roméo et Juliette, la comédie musicale et un...

3 décembre 2021 - Par la rédaction

Patience Priso rejoint Netflix France en tant que Manager...

Patience Priso (membre du MediaClub) et cofondatrice du MediaClub Diversité, vient de rejoindre le Groupe Netflix au poste de Manager/ Chef de projet France de l’équipe Grow Creative. A ce poste, elle sera chargée du développement d'un nouveau programme destiné à soutenir...